Conjoncture économique: Brésil

Conjoncture économique: Brésil SAO PAULO br

L'ÉCONOMIE BRESILIENNE EN CROISSANCE DE +0,2% PENDANT LE 1ER TRIMESTRE DE 2014, D'APRES L’IBGE
La croissance la plus importante, +3,6%, a été celle du secteur agricole ; l’industrie a reculée de -0,8%. La consommation des ménages a, quant à elle, connu sa première chute depuis le 3eme trimestre de 2011.

Lettre de Veille

Source: IBGE

L’économie brésilienne a débuté 2014 avec une expansion modérée enregistrant une hausse de +0,2% au premier trimestre par rapport aux trois mois précédents. Au total, ce sont R$ 1,204 trillions (environ 600 milliards d’€) de richesses qui ont été produites pendant cette période.


Variation du PIB par pays – 1er trimestre 2014 (%)

Lettre de Veille

Source: IBGE

Les dépenses de consommation des ménages, qui tiraient la croissance de l’économie au cours des dernières années, ont diminué de -0,1% par rapport au dernier trimestre de l’année dernière – première baisse depuis le troisième trimestre de 2011.


Variation du PIB brésilien – demande par secteur (% par trimestre)

Lettre de Veille

Source: IBGE


Chute des investissements

Les investissements ont chuté de -2,1% par rapport au dernier trimestre de 2013.  L’année dernière les investissements ont contribués à une croissance positive du PIB, conjointement avec la consommation des ménages.

Les dépenses du gouvernement ont en revanche augmentées de +0,7% par rapport au trimestre précédent.

Les exportations ont chutées de -3,3% tandis que les importations ont augmentées de +1,4% par rapport au quatrième trimestre 2013. Sur l’année, exportations et importations ont respectivement augmentées de +2,8% et +1,4%.

L’activité de l’industrie a reculée de -0,8%, influencée par la chute dans la construction civile, mais le résultat du secteur a augmenté de +0,8% par rapport à la même période en 2013.

 

Les prévisions

Pour 2014, les prévisions des économistes pour le PIB sont de +0,97%, selon les récents éléments divulgués par la Banque Centrale. Le ministre des Finances, Guido Mantega, est un peu plus optimiste et table sur une croissance de +1,8%. En 2013, l’économie (PIB) a connu une hausse de +2,5% selon le dernier réajustement faite par l’IBGE.

Source: Globo.com