Conjoncture économique

Conjoncture économique

Résumé : L’économie brésilienne devrait connaître un
ralentissement de sa croissance en 2013 (prévision de +3,1% à +3,6%), ce qui
pourrait pénaliser quelque peu en parrallèle l’Uruguay et l’Argentine. Au
Chili, une croissance avoisinant +5% est attendue.

 

 Brésil

Les prévisions pour l'économie et
l'inflation en 2013

Selon l'enquête de la Banque Centrale, les analystes prévoient
une croissance du PIB brésilien de 3,1% en 2013 et 3,6% pour l’année prochaine.

L’indice IPCA (Indice des Prix au Consommateur, Ample) de
l’inflation, élaboré par l’IBGE (Institut Brésilien de la Géographie et des
statistiques) affiche pour 2013 une valeur de 5,67%. Pour 2014, le taux prévu reste
à 5,50%.
 

Concernant le taux de change du dollar, les prévisions annoncent
de faibles variations par rapport au niveau actuel. Le dollar équivaut à 2,03 réal
mi-janvier 2013 de cette année et annoncé à 2,05 réal pour la fin 2013. 

 

Argentine et Uruguay 

Le ralentissement brésilien affecte l’Argentine et
l'Uruguay
 

Selon  Fitch Ratings, l’agence d'évaluation mondiale,
les effets du ralentissement de l'économie brésilienne sont ressentis
principalement par la diminution des exportations argentines et uruguayennes au
géant sud-américain. 

« Bien que les deux pays
ressentent les effets du ralentissement au Brésil, l'Argentine semble plus
vulnérable que l'Uruguay », a déclaré Shelly Shetty, l’analyste de Fitch Ratings
pour l'Amérique Latine. 

En Uruguay, des bases
économiques solides permettent  d’adopter
des politiques de réponse qui rendent le pays plus résistant aux chocs externes
provenant d'une baisse temporaire des exportations vers le Brésil, d’une
réduction des revenus du tourisme ou d’une baisse de l'activité économique,
selon Fitch Ratings. 

L’Argentine prévoit une
croissance de 3,4% pour 2012, après avoir enregistré 8,8% en 2011. L'économie
uruguayenne, quant à elle, prévoit un taux de croissance de 3,30% en 2012 après
avoir connu une progression de 5,7% l'année précédente. 

 

Chili 

L'économie chilienne croît de 5,7%
au troisième trimestre de 2012, de bonnes perspectives sont attendues pour 2013
 

Le PIB du Chili a augmenté de 5,7% au troisième trimestre
de 2012 comparativement à la même période de 2011, grâce à l'exploitation
minière et à la demande intérieure (services aux particuliers, services aux
entreprises et  commerce). 

À l'exception de l'industrie et de la pêche, toutes les
activités ont progressé, accumulant une croissance totale de 5,6% au cours de
l'année, a indiqué la Banque centrale, surpassant les espérances du début
d'année ; le pays est très peu affecté par la crise internationale. 

Le Chili est le premier producteur mondial de cuivre,
avec environ un tiers de la production mondiale de ce métal, se démarquant
comme l’activité la plus dynamique de l'économie chilienne. 

Selon l’OCDE, les prévisions pour 2013 et 2014 font état
d’augmentations respectives de +4,6% et +5,4%, en dépit de la décélération de
l’économie mondiale actuelle.