Conjoncture économique

Conjoncture économique

Argentine<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

Pour 2010, le FMI annonce une croissance du 3% du PIB.

L’inflation reste toujours aussi importante avec des previsions réelles comprises entre 24-27% pour cette année.

L’activité économique reprend donc mais sur un trend moins important qu´avant la crise (croissance entre +6% et +8% depuis 2003).

Par exemple le secteur automobile envisage une augmentation de 18% / premier quadrimestre 2009, notamment sur le segment des voitures haut de gamme: ventes en progresion de +25% pour Audi, +12% pour Mercedes Benz et +70% pour BMW. Ces chiffres s’expliquent principalement par la stabilité de l’USD retrouvée qui rend les importations moins chères que les voitures produites localement.

Si la parités de l’USD se maintient, celle de l’Euro decroche vis-à-vis du Peo: 1 USD = 3,90 pesos;

1 euro = 4,90 pesos (en juin 2009: 1 euro valait 5,33 pesos).

A signaler en 2011, l’élection présidentielle en octobre.

Brésil

Coup sur coup, le FMI et l’OCDE viennent de revoir leurs estimations de la croissance brésilienne à la hausse.

Désormais ils prévoient respectivement une croissance de 5,5% et 6,5% pour 2010.

Il faut dire que l’économie brésilienne s’est remarquablement sortie de la crise de l’année dernière, notamment grâce à la vigueur de son marché intérieur qui explique que l’économie ait créée plus de 650 000 emplois formels au premier trimestre 2010.

A cette dynamique interne, il faut ajouter la croissance chinoise toujours plus forte, qui pousse les exportations brésiliennes de matières premières agricoles et minières vers le haut.

Deux secteurs illustrent cette croissance robuste: l’indicateur mesurant l’activité de la construction civile était en hausse au mois de mars et atteint 55,8 points (un indicateur supérieur à 50 points indique que le secteur est en croissance, indicateur Confederaçao Nacional da Industria) et la tendance devrait se poursuivre sur les 6 mois à venir.

Le mois d’avril <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" />2010 a battu le record de ventes de voitures avec plus de 260 000 véhicules, ce qui fait dire à l’agence de conseil allemande du secteur, Roland Berger, que le Brésil devrait être le quatrième marché automobile du monde en 2015, derrière la Chine, les USA et le Japon.

Ceci explique que l’indice de confiance des consommateurs en avril soit le meilleur de ces deux dernières années (indice FGV).