Concurrence et benchmark: Brésil

Concurrence et benchmark: Brésil SAO PAULO br

LA COUPE DU MONDE A INJECTÉ 10 MILLIARDS D’EUROS DANS l'ECONOMIE BRESILIENNE
L'étude porte sur les effets directs, indirects et induits sur l'économie du pays

La Coupe du monde aurait injecté environ 10 milliards d’€ dans l'économie brésilienne, selon les projections Fipe (Institut de recherche économique), demandées par le Ministère du Tourisme.

L'étude porte sur les effets directs, indirects et induits de l’évènement sur l'économie du pays. Dans le calcul, il a été utilisé la somme des investissements publics et privés dans les infrastructures (3,05 milliards d’€), les dépenses des étrangers (34 millions d’€) et des touristes brésiliens (115,3 millions d’€) dans le pays et les investissements du COL (Comité Local d'Organisation) à l'événement (103,6 millions d’€).

Emploi
Toujours selon l'enquête de Fipe, la Coupe du Monde aurais généré environ 1 million d'emplois dans le pays.

Source: InfoMoney

 

LES ARGENTINS : LES TOURISTES QUI ONT LE MOINS DEPENSE AU COURS DE LA COUPE DU MONDE
L'étude prend en compte la dépense moyenne par achat. Selon ce critère, les Hollandais étaient les plus dépensiers tandis que les Argentins, bien que nombreux prennent une part plus faible dans le montant total des dépenses.

Après les Hollandais (149 € en moyenne par achat), les étrangers qui ont le plus dépensé lors de la Coupe du Monde ont été les Suisses (138 €), les Russes (128 €) et les Coréens (107 €).

Les dépenses des Américains représentaient 30% du total des dépenses des étrangers. Ensuite, les dépenses des Britanniques et des Argentins, représentaient 5,8% et 5,2%, respectivement.

Le sondage a indiqué que la dépense moyenne des étrangers était plus faible durant la Coupe : 80€ par achat (-7,2% par rapport à la période pré-événement, entre janvier et mai).

Source: InfoMoney

 

LE NOMBRE DE BRESILIENS EN AMÉRIQUE CENTRALE ET CARAÏBES AUGMENTE 80% ENTRE 2012 ET 2013
Les Brésiliens voyagent davantage vers l'Amérique Centrale et les Caraïbes. 384000 personnes y sont parties l'an dernier, contre 216000 personnes en 2012.

Les données ont été recueillies par Braztoa (Association brésilienne des tour-opérateurs), dont les membres assurent la vente d'environ 85% des forfaits vendus au Brésil.

Selon Marco Ferraz, président de Braztoa, l'ouverture de nouvelles liaisons - comme un vol direct entre Sao Paulo et La Havane, lancé en Juillet 2013 - et les coûts de la région ont contribué à l'augmentation.

Le chiffre d'affaires des opérateurs commercialisant des forfaits vers l'Amérique Centrale a également augmenté de manière significative, passant de 151,3 millions d’€ à 306 millions d’€.

Selon l'enquête, l'Amérique du Nord, et en particulier les États-Unis, reste la destination préférée des Brésiliens achetant des forfaits : 545 000 passagers ont achetés des voyages vers ces destinations en 2013,
ensuite vient l'Europe avec 513000.

Parallèlement, les ventes vers l’Amérique du Sud ont diminué, passant de 425 000 en 2012 à 394 000 en 2013.

 

Plongée
Cancun, au Mexique, Punta Cana, en République Dominicaine, et Aruba sont les destinations préférées des Brésiliens aux Caraïbes.

Selon les statistiques de la Banque Centrale de la République Dominicaine, presque 93 000 Brésiliens ont visité le pays en 2013 – +14% par rapport à l’année précédente. En cinq ans, le nombre de touristes brésiliens sur l’île a plus que quadruplé.

 

Nord-est et Sud-est
Selon une étude faite par Braztoa, 5,9 millions de personnes ont acheté des forfaits à une entreprise membre de l’Association en 2013 – une légère croissance, puisqu’en 2012 ce chiffre était de 5,7 millions de personnes.

La recette des opérateurs a aussi augmenté légèrement et a atteint 3,7 milliards d’€, +4% par rapport à 2012.

La plupart des forfaits ont été vendus à des destinations nationales (68% du total), mais la part des destinations internationales sur le total des ventes est passée de 29% à 32% d’une année sur l’autre.

Source: Globo.com

 

LE PANAMA A RECU 67 000 BRÉSILIENS EN 2013
Une hausse de +13% du nombre de visiteurs brésiliens par rapport à 2012 a été enregistrée.

Le Panama a reçu 67.000 brésiliens en 2013, soit une augmentation de +13% par rapport à l'année précédente. Cette augmentation est due aux nombreux sites touristiques de la région mais aussi à l’importance des vols directs assurés par Copa Airlines qui desservent 7 villes brésiliens avec 74 vols par semaine : 7 vols vers chaque ville – Belo Horizonte, Brasilia, Manaus et Porto Alegre – ; 14 vols vers Rio de Janeiro ; 28 vols vers São Paulo ; et 4 vols vers Recife.

Le pays dispose d'un large éventail de sites et d’activités à explorer : centres commerciaux, une offre culturelle avec un site appartenant au patrimoine de l'Unesco, des réserves naturelles, des plages paradisiaques et plusieurs îles pouvant séduire les différents types de touristes.

Source: Mercado & Eventos


LE BRESIL EST LA CINQUIEME DESTINATION ENVOYANT LE PLUS DE VISITEURS A ARUBA
Le nombre de visiteurs brésiliens de l'île a enregistré une hausse de +10,5% par rapport à 2012.

Sur les 980 000 touristes étrangers qu’Aruba a reçus en 2013, le Brésil a occupé la cinquième position avec 23 293 touristes, derrière les États-Unis, le Venezuela, le Canada et les Pays-Bas.

Les Brésiliens voyagent de plus en vers cette destination, et ont représenté l'année dernière 154 011 nuitées sur l'île.

Selon le directeur de l'ATA (Aruba Tourism Authority) au Brésil, Carlos Barbosa, la formation des agents de voyages a été un facteur clé dans cette hausse de Brésiliens sur l’île.

Un autre point clé de la croissance aura été une hausse de l’offre aérienne avec Avianca et LAN (via Bogotá), Gol (via Caracas) et surtout avec Copa Airlines (via Panama).

Sur les quelque 980 000 touristes qui ont visité l'île, 69% sont venus pour profiter du soleil et des plages d’Aruba ; 6% y sont allés pour des raisons d’affaires, (conférences, réunions et incentives) ;
6% pour des mariages et lunes de miel ; et 3% pour le shopping.

19% des visiteurs de l'île ont entre 50 et 59 ans ; 18% ont entre 30 et 39 ans et 18% ont entre 40 et 49 ans. Les touristes entre 20 et 29 ans représentent 14% et les enfants entre 0 et 11 ans représentent 9%.

Pour 2014, Aruba anticipe la présence 25 000 touristes brésiliens. En Janvier de cette année, 3101 Brésiliens avaient déjà visité l'île, une croissance de +33% par rapport à la même période l'année dernière.

Source: AFT Comunicação Integrada